LOMBALGIE         MIGRAINES         TRAUMATISMES PHYSIQUES

Prise en charge des nourrissons en ostéopathie

Un traitement ostéopathique précoce permet d’effacer les éventuelles séquelles dûes à la naissance.

La naissance peut être le premier traumatisme de la vie d’un enfant.

Même s’il est nécessaire, l’emploi des spatules, forceps, produits qui accentuent les contractions (etc) peut bloquer le crâne délicat d’un nouveau-né. Parfois, ces blocages s’estompent seuls, mais ce n’est pas toujours le cas. Des tensions peuvent s’installer et entraîner des troubles immédiats ou tardifs qui seront alors plus difficiles à soulager.

Ces troubles résultent de la perte de mobilité de certaines structures (crâne, bassin, colonne vertébrale…). Rétablir la liberté de ces dernières permet de résoudre les symptômes du nourrisson.

Ce que fait l’ostéopathe

Il se renseigne sur le déroulement de la naissance, sur celle des frères et sœurs, sur la prise en charge médicale de la naissance, la présentation de l’enfant, la durée du travail et de l’accouchement…


- Par un examen palpatoire approprié au nouveau-né, il cherche les zones de perte de mobilité.



- Il utilise ensuite des techniques très douces, pour redonner une liberté de mouvement aux structures en dysfonction.


Chaque naissance devrait impliquer un examen ostéopathique soigneux.

Il est d’autant plus important de mener un enfant voir un ostéopathe :

- D'une façon générale, après le premier accouchement d'une femme : son bassin et son périné se dilateront pour la première fois.

Quand la naissance a été traumatisante pour la mère ou l’enfant (utilisation de forceps, spatules, en cas de souffrance fœtale, quand il a fallu appuyer fortement sur le ventre de la mère pour faciliter l’expulsion ou tourner l'enfant, quand le travail a duré plus de 8 heures ou l’accouchement moins de 2 heures…).

- Quand l’enfant a subi un traumatisme après sa naissance (choc, chute de la table à langer…).

- S’il ne parvient pas à tourner la tête d’un côté (crâne aplati, cheveux s’usant prématurément d’un côté).

- S’il régurgite excessivement, sur une période de plus de quelques jours, sans raison médicale apparente.

- S’il dort insuffisamment, est excessivement agité ou pleure souvent, et ceci sans raison médicale apparente.

- S’il a des otites à répétition.


Certains de ces symptômes peuvent apparaître plusieurs mois après la naissance.

Chaque personne est unique. Ces informations sont données à titre indicatif.
 
Rémy Colbère - Ostéopathe - Aix en Provence - Droits réservés